PALMARES 1949-1955

  • RESUME

    André Darrigade a été champion de France sur route en 1955, vainqueur du Tour de Lombardie en 1956, vainqueur des Six jours de Paris en 1957 et 1958 avec Jacques Anquetil et Ferdinando Terruzzi.

    Il a été champion du monde sur route à Zandvoort en 1959 ; dérogeant à ses habitudes il se lance, le 16 août, à 222 kilomètres de l'arrivée dans une échappée matinale, qui ne sera jamais reprise. André Darrigade devance au sprint l'Italien Michele Gismondi et le Belge Noël Foré et revêt le maillot arc-en-ciel.

    Un drame le marquera toute sa vie : au Parc des Princes en 1958, lors du sprint final, il percute le jardinier du Parc, qui meurt quelques jours plus tard.

    Dix-neuf étapes en jaune, une victoire finale qui lui échappe à cause d'une crevaison en 1956 lors de l'étape Luchon-Toulouse, un titre de champion de France en 1955, un Tour de Lombardie en 1956 et un titre de champion du Monde en 1959.

  • Il est devenu l'un des piliers de l'équipe de France sur le Tour de France, et deviendra l'un des lieutenants préférés de Jacques Anquetil. Dans le Tour de France 1956, lors de l'étape Luchon-Toulouse, une crevaison suivie d'une mésentente avec le directeur technique de l'équipe de France, Marcel Bidot, l'a privé d'une victoire dans cette épreuve.

  • André Darrigade était un cycliste complet, à la fois équipier modèle et caractère bien trempé quand il jouait sa carte personnelle. En termes de coureurs racés, le "Lévrier des Landes" était vraiment d'une race supérieure.

  • Le directeur technique de l'équipe de France Marcel Bidot dira : "André n'était pas un routier-sprinter courant à l'économie. Il avait pour mission de gagner des étapes, de viser le maillot vert et il le remporta deux fois, mais quand il se présentait sous la flamme rouge du dernier kilomètre, il avait accompli un gros travail au service du leader et il était parfois émoussé. S'il avait couru pour son propre compte et si la malchance l'avait épargné, il aurait gagné dix étapes de plus. J'ai souvent pensé à son dramatique accident du Parc des Princes en 1958. C'est une image qui ne s'effacera jamais de ma mémoire. Ce garçon attachant parlait le langage de l'équipe de France. C'est tout le contraire d'un individualiste. J'ai pour lui la plus haute estime."

  • André Darrigade porta successivement les couleurs de « La Perle-Hutchinson » (1951-1955), « Bianchi-Pirelli» (1955-1957), « Helyett-Potin » (1956-1957), « Helyett-Leroux » (1958-1960), « Alcyon-Leroux » (1961), « Gitane-Leroux-Dunlop » (1962), « Margnat-Paloma-Dunlop » (1963-1965), « Kamomé-Dilecta-Dunlop » (1966).

  • Son frère cadet Roger Darrigade est aussi un cycliste professionnel. Ils ont couru dans la même équipe pendant quelques années. Avant cela les deux frères ont été champions de France la même année en 1955, André en professionnel et Roger en amateur. Le 18 décembre 1958, il épouse Françoise avec qui il aura deux enfants, Éric et Patrick puis deux petits-enfants, Pierre et Alexandre.

  • PALMARES 1949 - 1955

  • 1949

    • Course de la Médaille

    • Champion de Paris militaire de vitesse

    • Grand Prix d'automne de vitesse

    • 2e du Championnat de France militaire

    • 2e aux jeux interalliés à Bordeaux

    1950

    • Grand Prix de Boulogne-sur-Mer

    • Grand Prix de Paris-Beauvais

    • Prix des oeuvres sociales à Daumesnil

    • Critérium des vainqueurs

    • 3e de Paris-Dolhain

    1951

    • Bordeaux-Saintes

    • Grand Prix d'Uza

    • Grand Prix d'Eckbolsheim

    • Grand Prix de Castelnau-Magnoac

    • Grand Prix de Mirande-Astarac

    • Grand Prix d'Albret

    • 2e du Grand Prix de l'Écho d'Alger

    • 2e du Grand Prix des Alliés à Joinville

    • 2e du Grand Prix du Courrier picard

    • 2e du Prix du Salon

    • 2e du Critérium de Mauriac

    • 2e du Critérium de Mimizan

    • 5e de Paris-Bourges

    • 6e du Critérium des As

    1952

    • 1re étape de Paris-Saint-Étienne

    • 1re étape de Paris-Côte d'Azur

    • 10e étape du Tour d'Algérie

    • Grand Prix du Mans

    • Grand Prix du Boucau

    • Grand Prix d'Issoire

    • Circuit des Deux-Ponts Montceau-les-mines

    • Critérium de Nilvange

    • 2e du Critérium de Boussac

    • 3e du Critérium des As

    • 4e du Grand Prix de l'Écho d'Alger

    • 5e du Tour d'Algérie

    • 6e de Paris-Tours

    • 6e du Trophée Marseillais

    • 8e du Critérium national

    • 10e des Boucles de la Seine

    1953

    • 12e étape du Tour de France

    • 6e étape du Tour du Sud-Est

    • Critérium d'Arras

    • Critérium de Charlieu

    • Critérium La Rochelle-Angoulême

    • Circuit de la Chalosse

    • 2e de Paris-Bourges

    • 2e du Critérium de Tarbes

    • 4e du Grand Prix de l'Écho d'Alger

    • 4e de Paris-Limoges

    • 6e du Grand Prix de Catox

    • 7e du Tour du Sud-Est

    1954

    • Tour de Picardie :

      • Classement général

      • 2e étape

    • Grand Prix du Pneumatique

    • Grand Prix de la Marseillaise

    • Grand Prix du Tour

    • Critérium de Bordeaux

    • Critérium de Monthléry

    • Critérium de Montluçon

    • 2e du Critérium de Daumesnil

    • 2e du Grand Prix de Plougonvern

    • 2e Paris-Ézy

    • 3e du la Flèche Bretonne

    • 3e de la Roue d'Or à Daumesnil

    • 3e du Circuit du Trégor à Plougasnou

    • 3e du Grand Prix de Dax

    1955

    • Champion de France sur route

    • 6e étape du Tour de France

    • Grand Prix de l'Écho d'Alger

    • 2e étape des Trois jours d'Anvers

    • Critérium de Bordeaux

    • Critérium Camille Danguillaume de Monthléry

    • Critérium de Napoli

    • Primevère Montoise à Mont-de-Marsan

    • Grand Prix de Charlieu

    • Grand Prix d'Issoire

    • 2e de la course en ligne par équipes des Jeux méditerranéens de Barcelone

    • 2e du Trophée Baracchi (avec Jacques Anquetil)

    • 2e du Critérium de Saint-Pierre-le-Moûtier

    • 2e du Critérium de Yvetot

    • 3e du Critérium de Namur

    • 4e Grand Prix du Pneumatique

    • 5e du Circuit de l'Aulne

    • 5e de la Roue d'Or à Daumesnil

    • 6e des Trois jours d'Anvers

    • 6e des Course de côte du mont Faron

    • 7e du Critérium national

    • 8e du Critérium des As

ntrez votre texte ici...